NewChic

samedi 13 décembre 2008

Comment Déterminer la Capacité d'Endettement d'une Collectivité...par Salah Benyoussef

Il y a une relation très forte entre le taux d’endettement et le taux d’épargne, puisque pour pouvoir s’endetter à hauteur du taux plafond de 40%, il faut pouvoir constituer une épargne qui puisse servir à rembourser les emprunts contractés.

C’est ainsi que le FEC pourra prêter à la collectivité qui aura dégagé une épargne, 4 fois le montant de son épargne, si la collectivité ne sollicite aucun prêt durant cette période.

Le montant du prêt qui sera accordé par le FEC à la collectivité locale, est donc dans un rapport de 4 à 1, soit 4DH de prêt pour 1DH d’épargne mobilisée.

Cette relation intime entre le montant du prêt et celui de l’épargne, est dictée par la norme d’autofinancement établie par la déclaration de politique générale du FEC qui dispose que le FEC finance 80% du coût d’un projet soumis par une collectivité, cette dernière devant apporter le complément en assurant le financement du reliquat, soit 20%.

Le lien entre la part du FEC et celle de la collectivité emprunteuse est donc bien de 80/20=4/1.

Cet "exercice" montre comment on détermine d’une manière simple et rapide, la capacité d’endettement d’une collectivité.

Toute autre formule livre un potentiel d’endettement qui peut, soit épuiser rapidement la capacité de la collectivité à reconstituer son épargne, soit laisser en friche cette capacité.

Comment peut–on s’en rendre compte ?

En rapportant l’encours de la dette à l’épargne brute :

  1. si le ratio est supérieur à 4, cela signifie que la collectivité aura plus de difficultés à rembourser sa dette. Un ratio de 7 ou 9 par exemple révèle un état de sur endettement qui nécessite la mobilisation de 7 ou 9 années d’épargne brute pour rembourser le seul capital restant dû ;
  2. si le ratio est inférieur à 4, la capacité d’endettement de la collectivité est sous-exploitée, ce qui signifie que la collectivité possède encore une marge de manœuvre financière pour lever des fonds auprès du FEC ;
  3. un ratio de 4 laisse entendre que la collectivité est à son optimum d’endettement : ni sous endettée, ni sur endettée.

Pour prévenir les situations de sur endettement, une circulaire ministérielle du début de la décennie 2000, avait mis en place un garde-fou afin d’empêcher la conversion intégrale de l’épargne dégagée par une collectivité locale, en annuités.

Cette circulaire avait en effet, interdit de convertir plus de 80% de l’épargne en annuités.

Ce qui laisse entendre que 80% de l’épargne est susceptible d’être convertie en annuités et 20% de cette même épargne n’est pas convertible en annuités.

Si l’on ajoute cette nouvelle norme à celle prévue par la déclaration de politique générale du FEC, à savoir le seuil d’endettement fixé et arrêté à 40% des recettes de fonctionnement d’une collectivité locale, pour les annuités générées par le prêt qu’elle aurait contracté, la
détermination de la capacité d’endettement se réduit à un double calcul qui retient la capacité minimale d’épargne susceptible d’être convertie en annuités, comme indiqué ci-après...

Pour en savoir plus, rendez-vous chez Oodoc, le spécialiste de la vente des écrits scientifiques et procurez-vous le guide budgétaire intégral qui contient :

Les Outils d'Analyse et de Préparation du Budget d'une Commune au Maroc

vendredi 12 décembre 2008

Myth 10: Don’t be yourself!...by David Cameron Gikandi

This is the mother of all the myths.

We are fed this myth in so many different ways and through so many different channels.

There is the prevailing idea that you cannot be yourself and succeed.

You are taught to change yourself to fit a certain ‘standard’, to accept certain ideas… to blend in!

In fact, you are even rewarded for blending in, for losing your natural essence, for dropping your own way.

The rewards are piecemeal.

Often consisting of minor promotions, small raises, stars on sheets of paper.

All the time, the big reward, your life lived in passion, is held at bay, unlived.

Look, you may copy successful ways of life, but you don’t have to stop being yourself.

In fact, being yourself is the best thing you can do for your success.

Accept your strengths and weaknesses, then apply your strengths 100%.

Whatever they may be.

Accept your passions!

Then follow your heart 100%!

Know your natural path and ways, then harmonize that with the world and follow your path.

I am not calling for a rebellion for the sake of rebellion.

That is just as unproductive as conforming.

What I am saying is, be at peace with who you are, leverage your power and passions, learn what you need to learn from those who have succeeded at what you wish to accomplish, then follow your way, and you will succeed so well, and you will be happy because it will be in doing what you love!

BUT WAIT!

Didn’t they tell us, when we were younger, that we can’t just do what we love, that we have to do what we are told, and work in careers selected from a menu that was presented to us when we were too young to know any better?

Yes, they did tell us these things!

And now we believe them, we accept them as facts of life.

Wake up!

They aren’t facts of life!

They are just beliefs about life.

You can do what you love and succeed mightily.

You simply need to know how.

SelfHelpGate.com

How Anyone Can Be A Millionaire