Google Adsense

samedi 13 décembre 2008

Comment Déterminer la Capacité d'Endettement d'une Collectivité...par Salah Benyoussef

Il y a une relation très forte entre le taux d’endettement et le taux d’épargne, puisque pour pouvoir s’endetter à hauteur du taux plafond de 40%, il faut pouvoir constituer une épargne qui puisse servir à rembourser les emprunts contractés.

C’est ainsi que le FEC pourra prêter à la collectivité qui aura dégagé une épargne, 4 fois le montant de son épargne, si la collectivité ne sollicite aucun prêt durant cette période.

Le montant du prêt qui sera accordé par le FEC à la collectivité locale, est donc dans un rapport de 4 à 1, soit 4DH de prêt pour 1DH d’épargne mobilisée.

Cette relation intime entre le montant du prêt et celui de l’épargne, est dictée par la norme d’autofinancement établie par la déclaration de politique générale du FEC qui dispose que le FEC finance 80% du coût d’un projet soumis par une collectivité, cette dernière devant apporter le complément en assurant le financement du reliquat, soit 20%.

Le lien entre la part du FEC et celle de la collectivité emprunteuse est donc bien de 80/20=4/1.

Cet "exercice" montre comment on détermine d’une manière simple et rapide, la capacité d’endettement d’une collectivité.

Toute autre formule livre un potentiel d’endettement qui peut, soit épuiser rapidement la capacité de la collectivité à reconstituer son épargne, soit laisser en friche cette capacité.

Comment peut–on s’en rendre compte ?

En rapportant l’encours de la dette à l’épargne brute :

  1. si le ratio est supérieur à 4, cela signifie que la collectivité aura plus de difficultés à rembourser sa dette. Un ratio de 7 ou 9 par exemple révèle un état de sur endettement qui nécessite la mobilisation de 7 ou 9 années d’épargne brute pour rembourser le seul capital restant dû ;
  2. si le ratio est inférieur à 4, la capacité d’endettement de la collectivité est sous-exploitée, ce qui signifie que la collectivité possède encore une marge de manœuvre financière pour lever des fonds auprès du FEC ;
  3. un ratio de 4 laisse entendre que la collectivité est à son optimum d’endettement : ni sous endettée, ni sur endettée.

Pour prévenir les situations de sur endettement, une circulaire ministérielle du début de la décennie 2000, avait mis en place un garde-fou afin d’empêcher la conversion intégrale de l’épargne dégagée par une collectivité locale, en annuités.

Cette circulaire avait en effet, interdit de convertir plus de 80% de l’épargne en annuités.

Ce qui laisse entendre que 80% de l’épargne est susceptible d’être convertie en annuités et 20% de cette même épargne n’est pas convertible en annuités.

Si l’on ajoute cette nouvelle norme à celle prévue par la déclaration de politique générale du FEC, à savoir le seuil d’endettement fixé et arrêté à 40% des recettes de fonctionnement d’une collectivité locale, pour les annuités générées par le prêt qu’elle aurait contracté, la
détermination de la capacité d’endettement se réduit à un double calcul qui retient la capacité minimale d’épargne susceptible d’être convertie en annuités, comme indiqué ci-après...

Pour en savoir plus, rendez-vous chez Oodoc, le spécialiste de la vente des écrits scientifiques et procurez-vous le guide budgétaire intégral qui contient :

Les Outils d'Analyse et de Préparation du Budget d'une Commune au Maroc

vendredi 12 décembre 2008

Myth 10: Don’t be yourself!...by David Cameron Gikandi

This is the mother of all the myths.

We are fed this myth in so many different ways and through so many different channels.

There is the prevailing idea that you cannot be yourself and succeed.

You are taught to change yourself to fit a certain ‘standard’, to accept certain ideas… to blend in!

In fact, you are even rewarded for blending in, for losing your natural essence, for dropping your own way.

The rewards are piecemeal.

Often consisting of minor promotions, small raises, stars on sheets of paper.

All the time, the big reward, your life lived in passion, is held at bay, unlived.

Look, you may copy successful ways of life, but you don’t have to stop being yourself.

In fact, being yourself is the best thing you can do for your success.

Accept your strengths and weaknesses, then apply your strengths 100%.

Whatever they may be.

Accept your passions!

Then follow your heart 100%!

Know your natural path and ways, then harmonize that with the world and follow your path.

I am not calling for a rebellion for the sake of rebellion.

That is just as unproductive as conforming.

What I am saying is, be at peace with who you are, leverage your power and passions, learn what you need to learn from those who have succeeded at what you wish to accomplish, then follow your way, and you will succeed so well, and you will be happy because it will be in doing what you love!

BUT WAIT!

Didn’t they tell us, when we were younger, that we can’t just do what we love, that we have to do what we are told, and work in careers selected from a menu that was presented to us when we were too young to know any better?

Yes, they did tell us these things!

And now we believe them, we accept them as facts of life.

Wake up!

They aren’t facts of life!

They are just beliefs about life.

You can do what you love and succeed mightily.

You simply need to know how.

SelfHelpGate.com

How Anyone Can Be A Millionaire

dimanche 28 septembre 2008

Introduction aux Concepts et Pratiques du Leadership dans l’Entreprise...par Mouslime Kabbaj


La notion de leadership a été pendant longtemps, et encore aujourd’hui dans une multitude d’entreprises, synonyme exclusif de commande et contrôle.

Dans ce cadre, le leader exerce les fonctions de commandement hiérarchique, généralement de manière unilatérale, en donnant des ordres à des exécutants, qui sont ensuite encadrés et contrôlés dans la réalisation de leurs tâches.

La seule relation d’influence entre leader et suiveurs, dans le contexte de commande et contrôle, est basée sur l’autorité du leader d’une part et l’obéissance des suiveurs d’autre part.

Aujourd’hui, les recherches abondantes sur le sujet mettent en évidence une variété de capacités éventuelles du leader à influencer le comportement des autres et les différentes sources possibles d’influence :

  1. Le pouvoir de légitimité qui vient avec la position hiérarchique dans la structure managériale et qui est donné par une autorité supérieure, généralement accompagné par les conditions et les attributs d’autorité ;
  2. Le pouvoir de coercition qui est la capacité de punir les autres quand ils ne s’engagent pas dans les comportements souhaités, tel la critique, la suspension, la lettre d’avertissement, la mauvaise notation, la pression psychologique (harcèlement professionnel et familial), le congédiement ;
  3. Le pouvoir de récompense qui constitue la capacité de contrôler et de procurer des récompenses valorisantes aux yeux des autres, matérielles ou pas, tel une promotion, une augmentation, un bonus, un projet intéressant, une recommandation, un meilleur bureau, un véhicule ou un logement de fonction, des missions à l’étranger ou un programme de formation, des félicitations, des congés ;
  4. Le pouvoir d’expert basé sur le fait de posséder une expertise qui est valorisée par les autres, que ce soit un savoir-faire technique, des connaissances ou une expérience ;
  5. Le pouvoir d’information qui provient de l’accès à des informations importantes pour l’organisation et son avenir, et le contrôle sur sa dissémination ou pas ;
  6. Le pouvoir de référence qui vient du fait d’être apprécié personnellement, d’avoir un esprit d’équipe, de créer une bonne atmosphère, et qui pousse les gens à vouloir suivre votre direction et à vous être loyal.

Ainsi, il existe clairement dans la plupart des entreprises, particulièrement celles avancées, d’autres manières d’influencer les autres que la version « commande et contrôle », celles basées sur des valeurs personnelles intrinsèques (les types de pouvoir classés ci-dessus 4, 5, 6).

De plus, les valeurs personnelles et un pouvoir de légitimité réunis sont plus à même de contribuer à obtenir un engagement fort et volontaire des suiveurs qu’un pouvoir de légitimité couplé à un pouvoir de coercition uniquement.

Nous verrons plus loin qu’en combinant ces différents types de pouvoir (en jouant donc sur plusieurs cordes) et en les modulant selon les conditions, il est possible d’augmenter les facteurs persuasifs auprès des suiveurs.

Il est néanmoins courant, jusqu’à aujourd’hui à notre avis, d’observer dans les entreprises sous-développées que le leader (souvent utilisé de manière interchangeable avec le chef ou le patron), ne tire la plus grande partie de sa légitimité qu’à travers son autorité coercitive, elle-même octroyée par une plus haute autorité (qui peut être d’origine financière, familiale ou spirituelle).

Elle est souvent basée sur la croyance que c’est la seule légitimité que les gens reconnaissent réellement en tant que telle et sont prêts à suivre.

Les qualités personnelles feront qu’il y aura éventuellement plus d’enthousiasme et d’adhésion de la part des suiveurs.

Lire l'intégralité de l'article





Pour un Développement Personnel et un Epanouissement Professionnel...par Zineb Laghzaoui


Dès notre plus jeune âge, nous sommes influencés par nos parents, notre famille, nos amis, nos professeurs…, et nous formons une image de nous-même notamment basée sur les attitudes et les opinions de ces personnes vis-à-vis de nous.

Avec le temps, nous accumulons une série de croyances sur nous-même, sur les gens qui nous entourent et sur la vie en général.

Cette perception que nous construisons va déterminer nos comportements, nos attitudes et donc la direction que va prendre notre vie.

Elle va déterminer également comment nous réagissons face aux situations et ce de quoi nous nous sentons capables.

Dans le livre de référence dans le domaine de l’éducation des enfants, « Pygmalion à l’école » de Rosenthal et Jacobson (1968), on décrit une étude où des élèves, normaux, d’une classe sont présentés à leurs professeurs comme étant surdoués et on recommande aux enseignants de stimuler ces enfants intellectuellement pour qu’ils puissent exercer toutes leurs capacités.

Il s’avère alors que les résultats scolaires de ces élèves sont nettement meilleurs que ceux des autres enfants de la classe.

L’attitude très positive des professeurs vis-à-vis de ces élèves « faussement surdoués » développe chez ces enfants la croyance qu’ils ont des capacités supérieures à la moyenne, ce qui les conduit à adopter le comportement idoine pour valider ces croyances.

Ce besoin de cohérence entre l’image que nous transmet la société, celle que nous avons de nous-même et notre comportement se manifeste en toutes circonstances tout au long de notre vie.

Chacun peut réaliser à quel point il est primordial de choisir de façon très judicieuse ces étiquettes que nous nous attribuons et qui déterminent nos performances et créent notre destin.

Nous évoluons donc dans cet espace, que nous avons construit dans notre cerveau et dont les limites sont déterminées par la perception de qui nous sommes, en fait ce dont nous nous sentons responsables.

Ce ne sont pas en fait les événements de notre vie qui déterminent la direction que nous prenons, mais l’interprétation que nous faisons de ces événements.

La plupart des techniques de développement personnel, notamment la PNL et l’analyse transactionnelle, considèrent que l’être humain est essentiellement motivé par deux choses: rechercher les situations qui lui procurent du plaisir et éviter celles qui lui procurent de la douleur.

Toutes les décisions que nous prenons sont basées sur cette relation douleur/plaisir.

Pourquoi par exemple une personne qui veut se remettre en forme physique est très motivée quand elle commence un programme de sport puis très vite abandonne.

Elle veut pourtant se sentir bien et le sport lui procure à terme un bien-être certain mais elle ne persévère pas.

Pourquoi ?

Parce que la douleur associée à l’effort du moment l’emporte sur le plaisir que procurent les bienfaits du sport à plus long terme.

Le fait de se projeter dans l’avenir et visionner son image en meilleure forme physique représente à cet égard l’objectif qui donnera le plaisir ultime recherché et qui mobilisera l’énergie et la motivation nécessaires aux exercices.

Ou bien encore, pourquoi tellement de personnes ont la fâcheuse habitude de remettre au lendemain des choses qu’elles devraient accomplir sur le champ.

Elles reculent l’échéance jusqu’à ce que la pression soit telle qu’elles sont acculées à passer à l’acte.

Pourquoi ne pas ressentir cette pression dès le premier jour ?

Parce qu’elles n’associent pas assez de douleur au fait de ne pas accomplir la tâche sur le moment.

Elles n’ont pas atteint ce seuil critique au delà duquel passer à l’acte est leur seule alternative, parce que ce n’est qu’à ce moment précis que le fait de ne pas passer à l’acte devient trop douloureux.

C’est en comprenant et assimilant l’impact de ce concept plaisir/douleur sur nos comportements, en utilisant les forces porteuses de progrès et en brisant celles qui nous limitent, que nous pouvons produire des changements durables.

Ainsi et seulement ainsi, nous nous donnons le pouvoir d’accéder à un niveau de performance et d’optimisation de nos potentiels.

Lire l'intégralité de l'article

lundi 8 septembre 2008

Nos Amis d'En Haut...par Olivier de Rouvroy

Au cours d'une soirée de l'hiver 1988, il me fut donné (Olivier de Rouvroy) de vivre une bouleversante expérience...

Le cadre en était l'étroite arrière-salle d'une librairie de quartier parisienne.

C'est là que j'eus l'occasion de rencontrer celle dont le témoignage allait faire voler tous mes pseudo-repères en éclats.

Danièle Michel - c'était son nom - parlait d'une petite voix douce mais ferme, malgré quelques toussotements dus à la maladie qui allait l'emporter quelques mois plus tard, au terme d'une vie discrète et effacée.

Je n'ai jamais cherché à vérifier la clairvoyance de cette femme selon des critères rationnels et objectifs.

Car lorsque j'ai commencé à l'écouter, j'ai acquis en une minuscule fraction de seconde la certitude absolue qu'elle disait la vérité.

Et cette conviction, qui provenait directement de mon cœur, n'a plus jamais cédé le pas au moindre doute.

Ce soir-là, donc, Danièle racontait dans quelles circonstances extraordinaires il lui avait été donné de s'échapper de son corps physique pour se rendre en état de dédoublement jusque sur la planète Vénus.

Elle expliquait que toutes les planètes de notre système sont habitées, mais dans une dimension plus subtile et plus éthérée que la nôtre, échappant aux repères tridimensionnels et à l'œil humain, et qu'il est impossible de détecter une quelconque trace de la présence de ces habitants au moyen de l'instrumentation scientifique actuelle.

À l'aide de croquis très précis qu'elle avait elle-même dessinés, elle décrivait la vie des Vénusiens, leurs villages où les maisons sont bâties en cristal éthérique et pivotent en permanence sur elles-mêmes, de manière à rester constamment orientées vers le Soleil.

Elle évoquait avec nostalgie les somptueux jardins qu'elle avait visités, parsemés de millions de roses de toutes les couleurs : des rouges, des jaunes, des bleues, des mauves, et même des vertes !

Elle présentait les habitants de Vénus comme des êtres bien plus évolués et bien plus raffinés que les humains, puisqu'ils passent chaque jour un tiers de leur temps en méditation face au Soleil, et adorent le Père Céleste et la Mère Divine à travers ce culte rendu au Feu solaire.

Bercés par une musique douce, joyeuse et d'une pureté indicible, ils semblent vivre en parfaite intelligence, en communion, et même en fusion avec la Divinité, ne connaissant ni l'égoïsme ni la haine, ni la maladie ni la souffrance.

La venue au monde des enfants vénusiens se déroulerait elle aussi dans des conditions totalement différentes de celles qui prévalent encore actuellement sur la Terre : à un moment déterminé et choisi par eux longtemps à l'avance, les deux futurs parents seraient capables de condenser leur amour en un faisceau d'énergie qu'ils projetteraient alors l'un vers l'autre à travers leur plexus solaire, et sous l'effet de la rencontre de leurs fluides, l'enfant se matérialiserait instantanément.

Des témoignages comme ceux de Danièle Michel, pourront sans doute difficilement être considérés par certains intellectuels autrement que comme des supercheries ou des divagations.

Mais avant de se prononcer, chacun devrait au moins se poser quelques questions : pourquoi s'obstiner à réduire une fois pour toutes l'univers aux seuls phénomènes identifiables à l'aide des cinq sens les plus grossiers de l'être humain, avec pour unique prolongement, et malgré son apparent niveau de sophistication, une technologie encore aussi rudimentaire et balbutiante que celle de l'humanité actuelle?

Pourquoi le Cosmos ne serait-il pas effectivement peuplé de créatures innombrables, même et jusque sur des planètes où la science n'a encore répertorié aucune trace de vie?

Dans quel plan d'existence ces êtres évoluent-ils?

Peuvent-ils influer sur notre destinée, et jusqu'à quel point?

Comment exercent-ils cette influence?

Et qu'attendent-ils de nous?

Ce sont ces questions qui se sont progressivement imposées à moi à la suite de ma rencontre avec Danièle.

Grâce à l'aide de mon Guide, j'ai pu avoir accès à différentes informations et en découvrir les premiers éléments de réponse, en même temps que je recevais la confirmation de l'importance décisive de l'année 2012 pour l'avenir du genre humain.

PS: Je vous renvoie à mon post pour que vous puissiez développer votre capacité de discernement et vous dégager des éventuelles influences que vous auriez subies subrepticement sans votre consentement :

Les Alliés de l'Humanité



mardi 19 août 2008

The Parable of Delayed Manifestation...by Adrian Cooper

Over the years numerous people have sent messages to Adrian Cooper asking why, despite the fact they are trying very hard applying The Law of Attraction, they have still not attracted their wishes, needs and desires.

Adrian Cooper also receives numerous messages from people who have successfully applied the Law of Attraction, and as a result continue to do so in their lives, attracting all of their wishes, needs and desires.

Once success with The Law of Attraction is experienced, all doubt, one of the major blocks, fades away, and the true power of the Mind can be more fully realised.

Such people will never want for anything ever again.

So why in many cases does The Law of Attraction not seem to "work".

In other words, what is the moral behind the Parable of Delayed Manifestation ?

This parable teaches that once you have created your Thought Form intentionally for example through The Law of Attraction, just because it does not come to fruition quickly it should not be abandoned.

Instead, Adrian Cooper invites you to know beyond doubt that the Thought Form exists, that the Universe is already bringing it into your own experience, and to nurture and fertilize that Thought Form with the right thoughts, expectations, feelings, knowing and above all true Faith and Belief in the process as an aspect of The Source, The First Cause, God, and co-creator in the Universe with the same God-given powers of creation.

To read the full article, click on the link below :

The Parable of Delayed Manifestation


mardi 15 juillet 2008

Comment Considérer La Terre...par Louise Nassif


Depuis 15 ans, Louise Nassif œuvre dans le domaine de la spiritualité intégrée dans la matérialité.

Elle s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui sont à la recherche de leur chemin de vie, amenant l’être humain vers une plus grande conscience de son potentiel afin qu’il puisse participer à la création de son avenir dans la joie et l’amour.

Voici son témoignage à propos de l'attitude qu'il convient désormais d'adopter envers notre Mère, la Terre.

La Terre vous demande de la percevoir, à partir de maintenant, d’une autre façon, avec un autre regard et une plus grande ouverture.

Elle aimerait que vous changiez votre perception qu’elle puisse évoluer plus librement et plus rapidement.

Lorsque vous limitez votre perception de quelqu’un ou de quelque chose, vous limitez d’une certaine façon cette personne dans ce qu’elle accomplit, dans ce qu’elle vit, dans ce qu’elle ressent, vous limitez sa vie entière.

Lorsque votre perception change, lorsqu’elle devient différente et plus expansive, vous encouragez cet être ou cette chose à devenir plus expansive.

Ceci s’applique autant pour vos enfants, votre conjoint, votre famille de sang ou votre famille terrestre, votre entourage que pour vos biens matériels tels votre maison ou votre voiture.

Tout ce qui vous entoure bénéficie de votre perception.

Reconnectez-vous à la puissance de la Terre, percevez-la comme une entité à part entière qui justement est puissante, capable, tolérante, autonome, aimante, volontaire et déterminée.

La Terre est une entité qui vous pardonne tous vos gestes mais qui va aussi exprimer ses limites et ses besoins.

Ne la prenez donc pas en pitié !

Certains parmi vous la perçoivent comme une “pauvre planète”, ils sont persuadés qu’elle est contrainte de subir les actes des humains et qu’elle a besoin d’aide.

Tout ce que les êtres peuvent faire à la Terre est déjà pardonné par elle, elle vous aime, elle est votre mère, son amour est inconditionnel.

La Terre vous demande de la voir comme une entité puissante qui est capable de s’affirmer, de prendre sa place et d’exister.

Ne vous inquiétez pas pour elle.

La Terre est riche et abondante en expériences de toutes sortes, expériences physiques et expériences spirituelles.

Elle a du vécu, vous savez, elle possède une sagesse profonde et c’est pour cela qu’elle tolère et aime.

Certains croient qu’elle se laisse faire parce qu'elle n'a pas le choix et qu’ils doivent la défendre.

Détrompez-vous car la Terre possède une grande capacité à se défendre seule, lorsqu’elle a besoin de le faire.

Ne doutez pas de cette capacité, ne la couvez pas, elle sait s’affirmer et elle vous demande de changer votre perception par rapport à ses capacités.

C’est par votre volonté de changer votre perception qu’elle sera le plus supportée dans sa démarche.

Vous savez, la Terre vous perçoit comme des êtres responsables, indépendants, affirmatifs, compréhensifs, aimants et tolérants.

Même les pires humains, à vos yeux, ceux que vous considérez comme inconscients, la Terre les perçoit comme des précurseurs indispensables à l’éveil de votre race.

Soyez rassurés, la Terre n’est pas à plaindre et elle ne vous demande pas de la sauver.

Sauvez-vous vous même, c’est le seul souhait qu’elle vous exprime.

Faites tout ce qui est en votre pouvoir afin d’éveiller votre conscience par rapport à votre être, de vous aimer et de devenir ainsi conscient de qui vous êtes.

La Terre vous demande de rayonner, de comprendre votre réalité terrestre et de vivre justement cette réalité avec joie, amour et conscience.

Soyez lucide sur la portée de vos vibrations et sur ce que vous émettez.

Entre la Terre et votre être existe un échange physique et vibratoire et c’est à travers la conscience de cet échange qu’un réel changement peut se manifester.

Tous les efforts que vous faites pour sauver la planète peuvent sembler très utiles mais tous les efforts que vous faites pour vous sauver vous-même, c’est-à-dire pour vous changer vous-même, ont une portée beaucoup plus grande, beaucoup plus grande que vous ne le croyez.

Les changements extérieurs sont utiles mais les changements intérieurs sont primordiaux.

Voyez la différence entre ces deux changements, comprenez-en l’importance.

La Terre, dans ce message, vous situe clairement dans ce qu’il y a à accomplir.

La transformation intérieure de votre être est nécessaire à votre évolution et à celle de tous ceux qui vous entourent, incluant la Terre.

Cette dernière vous met au défi de ne pas juger qui que ce soit qui entreprend un chemin d’évolution différent du vôtre.

Car aussi rapidement que l’émotion du jugement, vous abaissez vos capacités et vos vibrations ainsi que celles de ceux à qui vous transmettez le jugement.

Plus vous serez dans l’acceptation des êtres et des événements qui vous entourent, plus vous comprendrez le but de cette expérience terrestre et plus la Terre ainsi que vous-même aurez la possibilité de vous transformer.

Vous ne réalisez pas à quel point vous avez un potentiel intérieur puissant de transformation.

Vous cherchez des résultats concrets et visibles et c’est parfois ce qui vous empêche de pénétrer le monde de l’invisible et de saisir sa portée.

Souvent votre préoccupation de vouloir sauver empêche une transformation plus profonde de se créer.

Le temps linéaire existe, servez-vous en.

Cessez de toujours rechercher des résultats concrets, utilisez le temps, la patience et la foi afin de créer les conditions d'une transformation plus profonde de vous-même et de la planète.

Tous les outils, visibles et invisibles, sont disponibles pour vous.

La Terre souhaite que vous utilisiez tous ces outils, pas seulement ceux qui agissent rapidement et en surface.

Vous vous débattez extérieurement de différentes façons et suivant différentes méthodes, tout en essayant de persuader les autres du bien fondé de ces méthodes.

Vous vous épuisez et ainsi perdez le sens de l’expérience humaine.

Si vous pouviez diriger tous ces efforts, toute cette énergie créatrice, en premier, vers votre propre état de conscience, il y aurait des résultats intérieurs et extérieurs beaucoup plus grandioses que ce que vous vivez actuellement.

La guérison de la Terre passe par votre guérison, tel est le chemin.

Vous cherchez la clef de l’expérience humaine, vous la cherchez partout en dehors de vous-même et pourtant, elle se trouve là où vous êtes présentement, collée à vous, en vous.

Fermez le yeux.

Il n’y a pas ailleurs où aller.

Vous n'avez aucun effort physique à déployer afin d’explorer cet endroit, vous n'avez pas besoin de voyager pendant des heures pour vous y rendre, ni d'escalader une montagne ni de vous battre contre une armée !

Essayez simplement et vous verrez !

L’être humain aime se compliquer la vie, il aime le drame, il s’en nourrit tellement qu’il créé des films afin de ne pas oublier de continuer à vivre de cette façon.

Vous pouvez vous créer tout les drames que vous voulez.

Vous en avez le droit, vous en avez la capacité, vous êtes de puissants créateurs.

Mais cet endroit en vous ne bougera pas.

Il vous attend.

Lorsque vous comprendrez que la force avec laquelle vous créez vos drames pourrait être utilisée pour créer autre chose dans votre vie, vous tenterez l’expérience.

PS: Je vous renvoie à mon post pour que vous puissiez développer votre capacité de discernement et vous dégager des éventuelles influences que vous auriez subies subrepticement sans votre consentement :

Les Alliés de l'Humanité



dimanche 6 juillet 2008

Comment Aborder Notre Passé, Notre Présent Et Notre Futur...par Louise Nassif


Depuis une quinzaine d'années, Louise Nassif oeuvre dans le domaine de la spiritualité intégrée dans la matérialité.

Elle pratique et enseigne au Québec et en France.

La simplicité, la joie et l'Amour universel sont au coeur de ses priorités.


Sachez que si l'avancement de vos projets ne se manifeste pas comme vous le désirez, ce n'est qu'une question de circulation d'énergie.

C'est pourquoi il faut présentement être très attentif à cette circulation d'énergie.

La période que vous vivez implique un nettoyage, celui du passé, nettoyage étant synonyme de "prise de conscience", de "libération".

N'oubliez pas que vous arrivez avec un passé, que ce passé est la preuve de votre futur, que ce passé existe en vous et qu'il se nettoie graduellement afin que prennent place des changements dans votre vie.

Alors soyez en paix avec ce passé car la paix favorise la circulation d'énergie.

Ne négligez pas ce passé, il est vôtre, il est expérience, mais ne vous perdez pas dans votre passé, voyez-le lucidement, nettoyez-le, non point avec rancune mais avec la conviction profonde qu'il vous a servi, que vous avez appris de lui, qu'il est expérience mais qu'il n'est pas vous.

Le passé est tout simplement un bagage expérimental qui vous sert à comprendre le phénomène de la dualité sur cette Terre; c'est tout.

Le passé n'est ni plus ni moins que cela.

Les humains ont tendance à dramatiser leur passé, à le considérer comme un héritage personnel.

Ce qui les amène à se comporter en victimes.

Le passé n'existe pas pour vous lier à lui mais tout simplement pour vous aider à comprendre la dualité.

Lorsque vous avez compris une étape de votre vie dans le passé, vivez pleinement l'intégration de cette étape, ne reniez rien mais ne vous appropriez pas non plus ce passé, ne vous y attachez pas.

Le passé passe, alors faites-le "passer" dans votre vie, ne le retenez pas, acceptez qu'il passe et retirez-en le cadeau, le présent.

Vous sentirez ainsi l'énergie circuler sur la toile de votre vie avec paix et conviction.

C'est avec cette paix intérieure que vous pouvez regarder le passé passer, que vous pouvez laisser circuler plus librement l'énergie sur cette toile.

Lorsque le passé passe, le présent devient un vrai présent et le futur devient fluide, clair, limpide.

Ces trois périodes de temps linéaire (passé, présent, futur) dans lesquelles vous vivez font aussi partie de la dualité, afin que vous puissiez en retirer une compréhension profonde de votre réalité.

Car plus vous devenez familier avec votre réalité, plus vous comprenez comment la toile fonctionne et plus vous devenez un être conscient.

Il n'y a rien à nier, tout part de vous, tout est en vous; ainsi fonctionne la toile.
Message canalisé par Louise Nassif.

PS: Je vous renvoie à mon post pour que vous puissiez développer votre capacité de discernement et vous dégager des éventuelles influences que vous auriez subies subrepticement sans votre consentement :

Les Alliés de l'Humanité



vendredi 4 juillet 2008

Notre influence dans l’univers vibratoire...par Abraham

Notre désir est de vous assister à mettre en place votre propre Tonalité afin que les conditions extérieures ne viennent plus vous influencer ni vous éloigner de votre Vibration Primordiale.

Voici l’expérience physique ultime : être tellement bien connecté avec l’Énergie Essentielle que vous ne puissiez plus être transporté dans des bas-fonds, dans des vibrations étrangères à ce que vous êtes véritablement.

Nous voulons vraiment vous aider à réaliser consciemment que vous êtes des Créateurs et qu’un Créateur est celui/celle qui dirige l’Énergie.


Nous voulons vous amener à ressentir l’union entre votre perspective physique et votre Perspective Non Physique.

Nous voulons vous amener à ressentir le plaisir, la clarté, la passion, l’enthousiasme et le sentiment d’accomplissement d’être un être physique habitant un corps physique et utilisant le mécanisme de l’attention pour diriger l’Énergie à partir de sa perspective individuelle.

Nous voulons maintenant que vous ressentiez votre action de créer, qui est en réalité l’action de mouler l’Énergie…

L’Univers est basé sur la vibration et vous, en tant qu’extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est, êtes des êtres vibratoires également.

Tout vibre, tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres particules qui vibrent.

La plupart des gens n’ont pas reçu l’enseignement qui leur permettrait d’être conscient de l’Énergie.

À la place, on vous a enseigné de porter attention au résultat de ce que les autres ont créé avec l’Énergie.

Alors vous évaluez les résultats, réagissez face à eux, les cataloguez et les enfermez dans de petites boîtes.

Mais il y a très peu d’êtres qui sont conscients de ce qu’ils font au moment de la circulation de l’Énergie.

L’Univers est basé sur la vibration et, en tant qu’extension physique de cette Énergie Non Physique qui a créé tout ce qui est, vous êtes des êtres vibratoires.

Tout est Énergie et tout est vibration.

Tout est en communication et réagit en réponse et en interaction avec les autres particules qui vibrent.

Autrement dit, nous faisons tous partie d’un Univers Vibratoire...
PS: Je vous renvoie à mon post pour que vous puissiez développer votre capacité de discernement et vous dégager des éventuelles influences que vous auriez subies subrepticement sans votre consentement : Les Alliés de l'Humanité