NewChic

dimanche 22 novembre 2009

Lettre A Mon Fils Fahd Et A Ses Ami(es)

Je tiens à exprimer mes vifs remerciements aux initiateurs du groupe créé chez Facebook A La Mémoire De Mon fils Fahd Benyoussef décédé le Samedi 7 Novembre 2009 dont le nombre de membres qui l'ont rejoint témoigne de l'estime dans laquelle était et est toujours tenu mon fils aîné Fahd.


Je voudrais à cette occasion livrer quelques enseignements tirés de la longue et difficile épreuve vécue par Fahd à travers sa maladie qui aura duré un peu plus de 3 années.


Fahd aura compris tardivement l'importance et le rôle de l'esprit dans sa capacité à influer sur la matière.


Je m'explique et Fahd aurait aimé partager avec vous ce qu'il a fini par assimiler au prix d'une longue et pénible souffrance.


Il est d'une haute importance pour les bien - et les mal - portants de chasser la peur et le stress.


La première attire l'objet de la peur telle qu'une quelconque maladie ou n'importe quel événement.


Le deuxième génère la maladie ou le malaise.


Il est aussi vital de toujours anticiper le meilleur et non le pire.


Ne jamais imaginer des scénarios catastrophes.


Il est toujours préférable de dérouler des films dans sa tête qui soient aussi agréables et joyeux que possible.


La science et la spiritualité sont arrivées à la conclusion que l'on peut influer sur notre ADN via notre coeur qui est un puissant appareil électro-magnétique et après l'aval de notre tête.


Notre subconscient fait le reste puisque c'est lui qui donne les instructions à nos cellules pour s'ajuster à nos desiderata, lesquelles sont douées d'une intelligence divine.


Il suffit de parler à notre corps à travers notre coeur.


Il faut toujours le tranquilliser et faire confiance à sa capacité à s'auto-réguler et à s'auto-guérir.


Je tiens aussi à rappeler quelques règles simples qui sont de véritables lois universelles - divines diraient certains.


La gratitude envers ce que vous possédez à l'instant présent : la vie, la santé, les relations, l'amour...


Le pardon envers vos erreurs et envers celles que les autres auraient pu commettre à votre encontre : blessures, coups durs, tromperies, railleries...


Je m'arrêterai là pour l'instant.


J'espère avoir un tant soit peu contribué à l'élévation de la spiritualité de ce groupe car comme l'avait enfin compris notre regretté Fahd, sa mission sur notre belle planète Terre était de susciter grâce à sa maladie la compassion, l'amour, la fraternité, la solidarité et l'ascension vers les plus hautes sphères de la spiritualité.


Salah, le papa de Fahd.

Aucun commentaire: